ERIC STEPHANY

Né en 1970 à Bordeaux, Éric Stephany a passé ses premières années en Afrique. Après Berlin et New-York, il vit et travaille à Paris. Depuis 2018, il a développé plusieurs projets à Athènes. Sa formation en droit, en histoire de l’art et en architecture, lui a appris que le dessin d’une structure n’est possible qu’à travers la lecture des corps qu’elle canalise. Quand il évoque ses sources, il ne parle ni de citation, ni d’appropriation mais d’extraction ou de réplique. Englobant la sculpture, l’installation, la vidéo et la performance, la pratique d’Éric Stephany prend forme dans une série d’enquêtes : formé à l’architecture et conscient de l’atomisation contemporaine des notions de contexte et de territoire, sa pratique consiste à rechercher des correspondances entre certains types d’espaces transitionnels et des états d’esprit équivoques : un escalier, une tour d’observation astronomique, un passage couvert ou un hall d’entrée, deviennent les lieux de projection de sentiments mixtes tels que le vertige (Das Berlin Helikoid, 2013), la stupeur, (Awwwe, Jericho, 2016), l’anticipation (Anticipation, Inde, 2017), la panique amoureuse (Agapi, Athènes, 2019), ou la confiance (La Confiance, Athènes, 2021). À l’intersection de l’architecture et de la psychologie, il cherche une définition perturbatrice de la sculpture à travers des fragments architecturaux, des textes, des échelles corporelles variées et des désirs latents. Son œuvre établit des correspondances entre le langage (l’espace du récit) et la forme (la sculpture). L’œuvre de Stephany a été largement exposée : Air de Paris (Paris, FR), Hussenot (Paris, FR), Obadia (Marseille, FR), Torri (Paris, FR), Exile Gallery (Vienne, AT), et Atelier Kunst Spiel Raum (Berlin, DE), Marianne Boesky (NY, US), Béton Salon (Paris, FR), Glassbox, Ferme du Buisson (Noisiel, FR), Fondation d’Entreprise Ricard (Paris, FR), ISCP (NY, US), Museo Nivola (Orani, IT), aux Instituts français de Prague (CZ) et d’Athènes (GR), au Deutsches Architektur Zentrum (Berlin, DE), et au Centre George Pompidou (Paris, FR).